Quésaco : La DME

13.7.18



Définition

DME : ce sont les initiales de Diversification Menée par l'Enfant. C'est une méthode de diversification qui se résume en 3 règles importantes :
- laisser l'enfant choisir seul quel aliment gouter en premier
- laisser l'enfant manger seul
- proposer ces aliments sous leur forme première qu'est le morceau
Plusieurs raisons viennent expliquer ce choix. 

Règles

La première règle permet à bébé de développer ses sens, il est libre de choisir le légume ou le fruit qui l'intéresse le plus au niveau de son odorat, de sa texture, de sa couleur, c'est une expérience sensorielle inédite pour lui. L'on remarque d'ailleurs que les enfants se tournent rarement vers la carotte qu'une majorité de parents choisissent pour leur enfant. Mais quelque chose qui va sentir plus fort, être plus biscornu ou différent comme le brocolis ou le fenouil.

Le seconde, permet à l'enfant de développer son autonomie. Nous lui faisons confiance, il sait faire (vous avez bien remarqué que dès 4 mois, les menottes de nos bébés sont constamment portée à la bouche). 

La troisième s'explique pour des raisons différentes. L'une d'elle, est de diminuer le risque de néophobie alimentaire chez le jeune enfant lorsque du jour au lendemain il passe d'une purée lisse à des morceaux de formes vraiment diverses et variées. Après plus d'une année à normaliser une texture unique, l'enfant a parfois du mal à comprendre pourquoi son alimentation change si radicalement. Une autre est de permettre à l'enfant de savoir précisément ce qu'il mange. Une patate n'a qu'un gout de pomme de terre, mixé avec du poisson, il est difficile pour l'enfant de comprendre quel gout à quoi. Et parfois de se passer d'un de ces aliments supplémentaires. C'est un peu comme saler ou sucrer systématiquement son alimentation, on n'en oublie le gout du naturel.


Conseils

J'imagine, si vous découvrez cette méthode, que vous devez être morts de trouille derrière votre écran. Vous avez peur que bébé s'étouffe n'est-ce pas ? C'est là que d'autres conseils interviennent pour le bon déroulé du processus de diversification :
- vous formez aux gestes de premiers secours. Que vous pratiquiez la DME, OU NON, il est réellement essentiel lorsque l'on devient parent, d'être parés à toutes situations, dont celle de l'obstruction et de la nécéssité de dégagement. Un légo qui traine, la roue d'une petite voiture qui se détache, la petite pièce d'un jeu de société, tout est tellement vite arrivé. Il est nécéssaire d'avoir les bons réflexes.
- que bébé soit allaité. Téter est un acte qui requiert beaucoup de force au bébé. Nombre d'entre eux transpirent d'ailleurs pendant la tétée, c'est pour cela que la confusion sein-tétine existe lorsqu'un bébé allaité boit au biberon. Au biberon, le lait coule seul, sans effort nécéssaire, certains bébés boudent donc le sein, ou ne savent plus du tout comment en faire sortir le lait. Les bébés allaités ont donc des muscles buccaux beaucoup plus sollicités et donc forts et développés, il est donc plus simple et sûr pour eux de gérer une alimentation faite de morceaux. Ils ont un réflexe de mastication, absent chez les bébés biberonnés qui devront le développer entièrement.
- attendre que l'enfant se tienne assis seul. C'est un signe exprimant que votre bébé est assez fort et tonique pour savoir faire remonter et recracher seul un morceau trop gros, avalé de travers, ou vider du trop plein.
- attendre les 6 mois de l'enfant, pour les raisons expliquées ci dessus.
- attendre que bébé soit interessé par la nourriture, mais pas trop, pour limiter les raisons de risque de néophobie alimentaire.

Aspect pratique

En pratique :
- proposer une tétée avant le repas.
- commencer la DME avec bébé sur vos genoux, pour être au mieux réactif en cas de besoin.
- proposer plusieurs légumes différents (2 ou 3) pour laisser bébé choisir, mais pour des risques d'allergie, je vous conseille de retirer les légumes restants pour n'introduire qu'un aliment à la fois et permettre de cibler facilement le responsable d'une réaction.
- couper les fruits et les légumes en forme de frite plus grande que la taille du poing de bébé.
- cuire correctement chaque légume à la vapeur, pour que celui ci soit bien mou, et se réduise facilement en purée une fois dans la bouche - il n'est donc pas nécessaire d'avoir des dents.
- éviter au début de la diversification de donner des purées et des morceaux (car les 2 ne sont pas incompatibles contrairement à ce que clament les extrêmistes, il suffit juste de patienter un peu).
- peler les légumes et les fruits, les pelures peuvent se coller au palais de bébé et le gêner, de plus il est plus facile de couper avec la gencive un morceau non tenu par sa pelure que l'inverse. Cela peut limiter le maintien de celui-ci cependant, vous pouvez donc peler une lamelle sur 2 (petite astuce sympa).

Conditions matérielles

Le matériel nécessaire que je vous recommande :
- une chaise haute
- des bavoirs en plastique (l'été, bébé en couche c'est encore plus simple à nettoyer... mais j'avoue que mes Hamac ramassent...), qui se nettoient en même temps que la table, ce qui diminue grandement vos lessives
- un bon gros stock de lavettes (ou d'éponges, tout dépend de votre utilisation, ici les éponges ne servent que pour la vaisselle)
- c'est tout...



J'ai testé diverses choses vantées sur la toile pour leur "praticité". Je trouve personnellement que l'on s'en passe, ou que cela empire les choses. Je n'ai pas aimé le plateau de ma chaise haute, les recoins rajoutent du travail de nettoyage. Ma chaise haute évolutive en bois, qui permet à l'enfant de manger directement sur la table me parait ce qu'il y a de plus simple. Le set de table / Assiette EZPZ est génial, sans BPA, mais ma fille sait le retirer et le flanquer par terre avec tout son contenu (que voulez vous, la DME favorise la motricité fine...). Le set de table, mon chouchou, Hévéa sans plastique, dure malheureusement reste moins longtemps sur la table ! Ses ventouses sont vraiment trop petites. C'est dommage, il regroupait tout ce que j'aimais. La tasse d'apprentissage, sachant qu'un bébé allaité n'a pas besoin d'eau... Je suis pour qu'il ai la liberté d'apprendre à boire au verre s'il le souhaite. Quand elle sera plus douce, elle aura donc une petite assiette et un verre classique comme nous.

Ce qui est facile à manger (légumes cuits vapeur, fruits crus) :

- le fenouil en carrés
- les haricots tels quels
- le navet / betterave / les carottes rapées en galettes (je trouve qu'à la vapeur, mes frites se cassent plus qu'elles ne fondent)
- les courgettes / l'aubergine en rondelles rapées une lamelle sur 2
- la PDT / la patate douce / les courges coupées en forme de frites
- l'avocat en sushi
- le melon / la pêche / l'abricot / la nectarine / l'orange / la pastèque / kiwi / mangue / ananas / poire en quartiers
- les framboises telles qu'elles
- la fraise entière (en surveillant bien, elle la tète comme un mamelon)
- les myrtilles / groseilles en glace
- la banane pelée très petit à petit, dont on coupe la peau retirer à niveau
Elle a en ce qui nous concerne plus de mal avec la pomme crue, je n'ai pas testé cuite en morceaux (peur que cela fasse de la bouillie ?), le brocolis et le concombre cru. Quand elle aura des dents pour couper et écraser correctement ces textures dures, on réintroduira.

F.A.Q

Il y a vraiment beaucoup de choses par terre, et s'il n'avait pas assez à manger ? Et puis si je compare avec autant d'aliment mis en purée, il ne mange vraiment pas grand chose...
Si vous êtes une maman parfaite qui a suivi les consignes (ce qui n'est pas mon cas, je vous raconterai mon experience dans un autre article) et que votre bébé est allaité, le lait restera son aliment principal pendant plusieurs mois encore si vous souhaitez un allaitement long. Ce qu'il prendra en DME ne sera que du bonus. De plus, comme n'importe quelle maman, vous savez quand votre bébé a encore faim. A ce moment là vous pouvez être à peu près sûre qu'il visera bien sa bouche, les enfants ne se laissent JAMAIS mourir de faim. Vous l'apprendez à vos dépends. S'il n'a plus faim en revanche, s'il commence à vraiment tout jeter par terre pour jouer... C'est que l'intérêt de remplir son ventre n'y est plus : il est déjà plein. En tout cas ici, pratiquant la DME depuis 5 ans et demi, cela s'est toujours vérifié.

Et pour les féculents, comment on peut faire, c'est dur à attraper pour un bébé ?
Tout est une question de choix. Pour le riz, j'ai acheté du riz gluant (d'ailleurs ce soir, elle mange des sushis California à l'avocat), pour le Maïs de la Polenta (on est savoyardes ou on ne l'est pas), nous préparons de galettes de légumes au Millet (en général carottes rapées cuites avec du millet et de l'eau), pour le blé du pain (bouh shame on us). De plus si bébé a l'opportunité d'essayer de manger à la cuillère, il pourra aussi manger des petites coquillettes semi-complètes plus rapidement qu'avec "la pince" (technique de motricité fine rapprochant le pouce et l'index). Idem pour le Quinoa, à la cuillère.

Mon bébé de 4/5 mois est interessé par la nourriture, qu'est-ce que je fais ?
Tu écoutes ton coeur de maman. Les extrêmes diront SURTOUT PAS. Mais il n'a que, du moins avec ce qui est très mou comme la PDT, douce, courge très très cuites, peu de risques de s'étouffer, garde le bien sur tes genoux quoi qu'il en soit. Parfois faire patienter trop longtemps avant de le diversifier alors qu'il montrait des signes très évocateurs de son envie/besoin, c'est prendre le risque de voir cette curiosité disparaître. Ce serait vraiment dommage.

A quel âge puis-je donner une purée ?
Je dirai quand tu sens le mécanisme bien enregistré par ton bébé. Qu'il n'oublie pas comment faire (peu de risques avec un bébé allaité là encore) quand on lui redonnera des morceaux. Attend tout de même minimum 1 mois après la DME installée à chaque repas (4), mais c'est tout à fait possible. Fais le tout de même avec parcimonie au début. Aujourd'hui après 2 mois de DME, elle a une purée superfood tous les matins (recette bientôt en ligne). Pour respecter les principes de la DME, laisse ton bébé gérer seul la cuillère. Il faut donc que toi tu sois prête à un carnage ! Et/ou bien équipée. Les pré-cuillères Num-num ont l'air très interessantes. Proposer à bébé une gourde de temps en temps c'est aussi très chouette. Squizz en fait des réutilisables très pratiques, avec un embout bébé en silicone, sinon Good Gout fait des gourdes industrielles vraiment clean et bonnes. Et non, un bébé qui mange des purées ne rime pas avec bébé gavé. Personne ne sait mieux qu'un parent quand son enfant est rassasié et ça ne le prive pas de son autonomie pour autant. J'ai vue une enfant de 12 mois gérer mieux une petite cuillère que moi, parce qu'on lui avait laissé cette liberté. Ouvrons nous, et cessons de cliver la DME dans des petites cases toutes faites !


Comment faire coïncider calendrier d'introduction et DME ?
Finalement c'est plutôt simple. Le calendrier actuel de l'INPES établi par des allergologues recommande d'introduire le maximum de fruits et légumes avant 6 mois. Bon si tu commences avant, c'est possible, si tu commences après, la seule règle à retenir c'est qu'il est conseillé de tout introduire sans distinction au niveau des fruits et des légumes, même ceux à fort risque allergène comme les fruits exotiques. En ce qui concerne les féculents, suivez votre instinct, mais évitez le gluten avant 7 mois et donnez en plutôt le soir, et pour la viande, pas recommandée avant 8 mois est conseillée plutôt le soir.

Fruits crus / Fruits cuits ? 
Les recommandations de l'INPES sont de cuire au moment des premières introduction chaque aliment. Forcément, Callie ayant eu des soucis d'allergies, c'est ce que je vous recommande aussi... Celles ci étaient minorées par le fait de la cuisson, mon coeur de maman a fait un bond moins grand. Puis elle a rapidement tout mangé cru, l'intérêt nutritionnel penche largement dans ce sens, parole de crudivore de l'été !


Bavardages

Bavarder :