Et en Suède, les enfants ?

14.6.18


"Il n'y a pas de mauvais temps, seulement de mauvais équipements"

Voilà un proverbe suédois qui fait vibrer l'enfant en moi ! 

Il y a quelques temps, j'ai lu cette citation sur le Facebook d'une super maman et je l'en remercie, cela m'a inspiré et surtout rappelé de vieux souvenirs professionnels d'enfants en combi traînés en forêt entre boue et neige.

Tu connais le proverbe, parfois il vaut mieux un dessin qu'un long discours, alors je te laisse regarder la vidéo ci dessous. Qui présente un jardin d'enfant où nombreux apprentissages se font à l'extérieur. Certes c'est en anglais, mais promis, même sans comprendre, tu saisi le fond et l'intérêt.

La voici :



Franchement, ça te fait pas rêver toi ?

L'intérêt de ce contact direct avec la nature est multiple, et d'autant plus par mauvais temps :
- on réapprend, de manière concrète, à connaitre la faune et la flore (et pas sur un support papier ou plastique comme à l'école - à moins que tu ai la chance de pouvoir mettre ton enfant dans une école alternative) et à s'en servir dans la cuisine du quotidien
- travail de l'agilité, l'équilibre, la stabilité sur un sol inégal, glissant, favorisant une bonne maîtrise de la motricité globale
- découverte des notions d'écologie, de responsabilités, de recyclage
- développement de la confiance en-soi, de l'autonomie et de la curiosité via une liberté confiée à l'enfant, l'opportunité de faire seul
- découverte concrète du cycle de l'eau, de la formation et composition des sols
- exploration sensorielle inédite (odorat, goût, toucher, ouïe...)
- contact avec un milieu microbien différent du quotidien qui influe sur le microbiote intestinal de l'enfant et stimule ses défenses immunitaires

Alors allez-y, lachez vous ! En plus, c'est pas comme si le temps de ne s'y prêtait pas ces jours ci...

C'est bien beau tout ça sur le papier, mais en pratique ? En pratique, honnêtement, quand t'es pas équipé, c'est franchement relou. Et puis est-ce que c'est faisable tous les jours comme c'est sans doute le cas à l'étranger ? Oui ok d'accord, on peut choisir des chaussures imperméables pour le quotidien, avoir toujours un rechange avec nous, mais... La phrase qui nous terrifie tous : et s'il prenait goût à cette expérience et que cela devienne une habitude ? J'imagine juste la bonne humeur du matin quand ton petit s'est roulé dans une flaque d'eau le long du trajet pour aller à l'école, que c'est le seul à arriver tout cradingue, que les parents évitent dans les couloirs, et que donc, il faut déjà le changer alors que tu as déjà 10 minutes de retard pour le boulot car il n'a déjà pas voulu mettre son manteau avant de sortir. 

Je pense qu'on peut trouver des juste-milieux à tout. Prévoir des journées dans la forêt, bien équipés, ou en ville avec des bottes et des cirés, expliquer que la journée est spéciale, la répéter autant de fois que possible, nécessaire, en fonction des envies de chacun.

Du coup, pour vous aider, on a concocté une petite liste du parfait-mauvais-temps (cliquez sur les image pour consulter le site vendeur lié). Have fun !





Bavardages

Bavarder :